Du Bruit Côté Cuisine

Buzz, News et Infos de la gourmandise, de la gastronomie et des plaisirs de la table. Spécial Gourmets Ile de France-Ouest (Yvelines, Essonne, Normandie) Page Facebook Du Bruit Côté Cuisine

08 janv. 16

"Plus on est cultivé, plus on s'amuse à faire les courses"... dixit François Weyergans

F Weyergans 2

Académicien et auteur comblé qui a reçu le prix Goncourt en 2005 pour son roman "Trois jours chez ma mère" (Editions Grasset), l'écrivain belge François Weyergans semble aussi compter parmi ses qualités d'être un gourmet, un fin cuisinier et un esthète, comme l'attestent ces quelques phrases tirées de son livre.

Extrait page 35 et ss. "Ma mère a toujours raffolé des crustacés et, à la surprise générale, moi qui ne cuisine pratiquement jamais, j'annonçai qu'en son honneur,  j'allais préparer un homard rôti au four. Je fis des courses somptueuses (...). J'achetai deux homards de neuf cents grammes chacun, des homards femelles, leur chair est meilleure. J'allai choisir les vins chez Legrand. J'achetai aussi une bouteille d'huile d'olive de Nyons: Maman la préfère à toutes les autres. Elle s'y connait en olives. Elle fait la différence entre la tanche, la salonenque, l'aglendau, la grossane et d'autres variétés dont je n'ai pas retenu le nom.

legrand_winestoreWEYERGANS JEROME DOMINE(Photo Jérôme Domine)

Je préparai une nage, dans laquelle mon livre de recettes conseillait de jeter les pinces, refusant d'écouter ma mère qui trouvait que de l'eau avec du gros sel suffirait. Quand je comptai vingt cinq grains de poivre vert, elle me rappela l'ancienne expression "cher comme poivre" et quand j'ajoutai deux gousses d'ail : "Tu sais que jadis, en médecine, l'ail était surnommé le camphre du pauvre ?". Je coupai des échalotes en rondelles : "Et sur l"échalote, tu n'as rien à dire ? - Il parait qu'on les trouvait en Palestine et qu'elles furent rapportées par les croisés... Tu vas enduire la carapace de tes homards avec de la Nyons ? Parfait".

2246545919homard_03_jpeg-7a303(Photo MangerLaMer)

Elle me surveillait d'un oeil expert tandis que j'incorporais les anchois dans du beurre ramolli, tout en me donnant des nouvelles de mes neveux et nièces, leurs études et leurs amours. Le moment où je dus arracher les pinces à ces pauvres homards vivants ne fut pas le plus réjouissant, puis je brisai les pinces avec un casse-noix et les jetai dans la nage (...). Mes homards, auxquels j'avais fendu la tête entre les deux yeux, allèrent au four dans un plat en fonte émaillée Le Creuset. Tout ce travail pour vingt minutes de cuisson (...).

A la fin du repas, ma mère conclut : "Eh bien , je me suis vraiment régalée. C'était délicieux, tu devrais faire plus souvent la cuisine". Pour le dessert, il y avait un ananas "mûri au soleil du Bénin et transporté par avion" comme le signalait une étiquette, un sorbet de chez Berthillon et des macarons de chez Pons. Les filles racontèrent l'histoire de ma célèbre sauce au concombre qui devait accompagner je ne sais plus quel poisson. J'avais acheté du paprika, de l'aneth, différentes moutardes à l'ancienne mais j'avais oublié d'acheter le concombre".

sorbetWEYERGANS SERGE BENHAMOU(Photo Serge Benhamou)

Extrait Page 176 et ss. "Quand j'achète des poivrons, je choisis les plus beaux, les plus fermes, comme s'ils devaient être photographiés par Weston (note de l'auteur du blog DU BRUIT COTE CUISINE: Edward Weston, auteur de la série Peppers dans les années 30). Mon idée, c'est que plus on est cultivé, plus on s'amuse en faisant les courses. Je choisis les pommes de terre en hommage à Van Gogh, les salades en me souvenant que Rabelais écrivit :"Dieu n'a pas créé le carême mais les salades". Je pense à Diogène qui offrit des figues à Platon, et à La Rochefoucault qui envoyait des Maximes inédites à une amie sans prétendre pour autant mériter son potage de carottes. Quand il ne réussissait pas à trouver les truffes qu'elle lui demandait, il lui envoyait à la place quelques Maximes qui, s'excusait-il, ne valaient pas de bonnes truffes".

Posté par Catherine Thenes à 15:07 - Petites madeleines - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Commentaires

    Pour ceux qui n'aiment pas faire les courses !

    Pour ceux par contre qui détestent faire les courses mais adorent cuisiner, il y a le site www.cookonly.fr qui vous livre vos courses de produits frais et de très bonne qualité en -de 24h en région parisienne. Fini la corvée des courses, ils font vos courses à votre place le matin même du jour de votre livraison, principalement sur le marché de Rungis.
    http://www.cookonly.fr/categories

    Posté par Dorothée, 16 févr. 16 à 10:38

Poster un commentaire