Du Bruit Côté Cuisine

Buzz, News et Infos de la gourmandise, de la gastronomie et des plaisirs de la table. Spécial Gourmets Ile de France-Ouest (Yvelines, Essonne, Normandie) Page Facebook Du Bruit Côté Cuisine

01 oct. 21

Oléron, Une île sauvage aux saveurs marines et végétales

(Photos Philippe Fonteneau) Malgré sa forte fréquentation touristique pendant la période estivale (environ 350.000 touristes chaque été...), Oléron a su préserver son patrimoine naturel, protéger la biodiversité due à son insularité (une frange littorale alternant cotes rocheuses et sableuses, des dunes, des falaises, des forêts, des marais, des prairies, des estrans, des zones humides...) tout en s'efforçant d'assurer la continuité d'une économie basée sur des activités traditionnelles exploitant de façon raisonnée ses... [Lire la suite]

07 août 20

Chez Jean Cocteau à Milly-La-Forêt

Il a marqué de son empreinte le vingtième siècle et la maison de Milly-La-Forêt (Essonne) où il a vécu les dernières années de sa vie est un lieu magique. Touche-à-tout de génie, Jean Cocteau a exploré toutes les facettes de l’art : littérature, poésie, théâtre, peinture, dessin, chanson, cinéma. Anticonformiste, ce personnage subversif - dans sa vie comme dans son oeuvre-  a laissé un héritage d’une incroyable modernité. Photo Région Ile de France Délicieuse, surannée, intime et chaleureuse, riche d'une formidable... [Lire la suite]
15 mai 20

Plantes sauvages, Des trésors de saveurs de l'entrée au dessert

Gallica BNF Avec le pissenlit, cette urticacée est certainement la championne toutes catégories des végétaux sauvages comestibles. Accommodée en quiche, en pesto, en cake sucré, l'ortie peut s'accommoder cuite comme les épinards, à la vapeur ou à l'étouffée, mais aussi crue en pesto. C'est en soupe que l'ortie a réussi à faire presque à elle seule la renommée de la cuisine des herbes sauvages et des fleurs des champs. (Photo Catherine Thenes) Dans Plantes sauvages comestibles, publié en mars 2020 aux Editions Mosaïque-Santé,... [Lire la suite]
02 mai 19

Quand le tea time se prolonge à l'heure du cocktail

Tea-sommelier de l'Hôtel de Berri, Jérémie Hallez exerce ses talents au Bizzaz Bar, un lieu privilégié surplombant un jardin privé de 2.000 m2 de verdure en plein coeur du 8ème arrondissement de Paris. Dans cet établissement rassemblant une collection d'art dédiée aux grands noms des arts décoratifs du 20ème siècle, le Bizzaz Bar affiche une carte centrée autour d'en-cas, de cafés et de cocktails maison inspirés par la mixologie du milieu du siècle dernier. (Photo Louis Terran) Pour son offre de printemps dédiée au... [Lire la suite]
24 avr. 19

Cuisinez sauvage en toute sécurité avec l'ethno-botaniste François Couplan

(D.R.) Au 16ème siècle, Pierre Ronsard ne s'est pas contenté de célèbrer la rose, "sa robe de pourpre au soleil" et "les plis de sa robe pourprée". Gourmet, le poète a aussi affiché son goût pour la cueillette et les plats simples que l'on tire des herbes de la nature, et a notamment chanté les vertus et les saveurs de la boursette touffue (la mâche sauvage) et de la racine de responsette (la campanule raiponce). S'il ne se dit pas poète (peut-être l'est-il ?), l'ethno-botaniste François Couplan connait lui aussi tout le parti... [Lire la suite]
15 févr. 19

Andrea Heistinger, Pasionaria autrichienne des graines et semences potagères

(DR) Si vous avez la chance de disposer de quelques m2 de bonne terre dans un jardin potager ou sur votre balcon, si vous savez apprécier la différence entre une tomate lambda de grandes surfaces et un savoureux fruit de la variété Ananas vendu chez votre primeur, si vous trouvez que les graines et plants d'herbes aromatiques, de légumes ou d'arbres fruitiers se limitent à quelques variétés et sont de plus en plus chers à l'achat dans les jardineries, si vous vous désolez que l'arroche rouge des jardins et le chénopode Bon-Henri... [Lire la suite]
Posté par Catherine Thenes à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

27 déc. 18

Pour le Chef*** Régis Marcon, la cuisine n'est vraie que lorsqu'elle nous rapproche de la nature

(Photos Catherine Thenes) "Ma plante fétiche ? Sans doute l'angélique que j'utilise dans mon riz au lait à l'angélique et à la berce confites en hommage à un gâteau de riz dégusté chez Alain Chapel il y trente ans. Ou peut-être le chénopode au bon goût d'épinard, une herbe de la même famille que le quinoa que je suis fier d'avoir aidé à faire connaître en France il y a 35 ans". Pour le Chef*** Régis Marcon, la belle région entre Ardèche et Auvergne où il est installé depuis près de 4 décennies avec sa femme Michèle et leur... [Lire la suite]
Posté par Catherine Thenes à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
24 déc. 18

Epices Corlou, la passion d'un Chef pour le Vietnam et ses épices

"Dans le monde de la gastronomie, il y a peu de chefs de cuisine aussi passionnés et connaisseurs des épices, d’autant plus si elles sont rares. En tout cas il y a deux Français qui les connaissent sur les bouts des doigts. C’est Olivier Roellinger et Didier Corlou". Sur leur blog Food § Sens by Les Frères Pourcel, les Chefs*** Jacques et Laurent Pourcel  reconnaissent au Chef Didier Corlou une expertise ès-épices équivalente à celle du célèbre Chef cancalais. Un expertise qui a conduit ce chef implanté au Vietnam à créer... [Lire la suite]
25 nov. 17

Artisanat culinaire de Nagasaki: Pâtes Sômen et Udon, Poudre de poissons volants, Huile de camélia

  Nagasaki est réputée pour sa gastronomie portée par le savoir-faire ancestral de ses artisans des métiers de bouche. Une réputation que la Fédération du Commerce et de l'Industrie locale de Nagasaki et l'Ambassade du Japon en France ont décidé de porter à la connaissance des Chefs français en organisant, en novembre 2017 à l'Institut Culinaire de Paris, une présentation des productions artisanales de cette Préfecture située au sud du Japon. La grande spécialité de Nagasaki ? Les Sômen et les Udon, ces pâtes blanches à base de... [Lire la suite]
01 nov. 17

52 minutes avec Régis Marcon, Chef*** à Saint-Bonnet-le-Froid

 Régis et Jacques Marcon Régis Marcon n’a jamais rêvé d’être un grand chef étoilé. "Il a suffi d’un déclic pour lancer l’enfant de Saint-Bonnet-Le-Froid dans la gastronomie: la rencontre d’un professeur qui lui a transmis cette passion. Aujourd’hui Régis Marcon s’attèle à prolonger cette transmission auprès de son fils, ses cuisiniers et ses proches. Dans son village comme à travers le monde. Il est devenu une école à lui tout seul". Le 6 novembre 2017, la chaîne de télévision France 3 Auvergne-Rhône-Alpes diffuse en 2ème... [Lire la suite]