Du Bruit Côté Cuisine

Buzz, News et Infos de la gourmandise, de la gastronomie et des plaisirs de la table. Spécial Gourmets Ile de France-Ouest (Yvelines, Essonne, Normandie) Page Facebook Du Bruit Côté Cuisine

03 mai 21

Les Goncourt ont bien mangé... Loufoque, le magasin littéraire de Jean-Loup Chiflet

1404889 (2)Jour de Goncourt (D.R.)

"Les Goncourt ont bien mangé. Des rognons, un poulet rôti épicé, de bonnes huitres et puis ce blanc de blanc qui met le rose aux joues. Le brouillard s'affronte mieux le ventre plein: depuis ce matin, les rues de Paris sont plongées dans le fog. Décembre 1919 sera polaire ou ne sera pas".

L'ambiance chez Drouant-Paris, le 10 décembre 1919, le jour de l'attribution du Prix Goncourt à Marcel Proust pour A l'ombre des jeunes filles en fleurs fait partie de ces "matériaux hétérogènes mélangeant des informations originales aussi utiles qu'inutiles" dont Jean-Loup Chiflet aime se régaler.

Le-magasin-pittoresque-de-la-litterature-francaise43838_chiflet_jean_loup_12_dion_03(Photo Olivier Dion)

Dans son Magasin pittoresque de la littérature française, publié en avril 2021 aux Editions Plon, le vénérable et facétieux auteur et éditeur de plus de 80 printemps laisse entrevoir à travers ses Miscellanées loufoques et primesautières un "vrai marché aux anecdotes sur les écrivains, leurs travers, leurs amours, leurs manies d'écriture, leurs ego"...

otto_wegener_proust_vers_1895_bisBalzac-et-la-tableAVT_Georges-Perec_4705Georges Pérec (Photo Babelio)

Suivons le conseil de l'auteur et attardons-nous sur les anecdotes de notre choix, en fonction de nos affinités. Au Chapitre A table, picorons les cent d'huitres dont se régalait Gustave Flaubert au sortir d'une longue période d'écriture, l'aiollli très aillé dont raffolait Colette, le menu raffiné élaboré par Marcel Proust pour un diner de mai 1896, l'inventaire que Georges Perec dresse en 1974 de ce qu'il a bu et mangé pendant une année, la recette du pied d'éléphant par Alexandre Dumas père (Grand Dictionnaire de Cuisine, 1869) ou de la potée par Marguerite Duras, la préparation de l'andouillon selon Boris Vian (L'Ecume des jours), le goût des daubes, tripes, foies d'agneau et escargots à la provençale que la mère de Giono cuisinait pour son fils... 

unnamedla-cuisine-de-marguerite-de-marguerite-duras-1006319858_ML (2)

Les admirateurs de Roland Barthes découvriront pour l'occasion (ou se rappelleront, selon les cas...) que dans son autobiographie gourmande(1977), le philosophe et sémiologie révèle qu'il aime "la salade, la cannelle, le fromage, la pâte d'amandes, ... le pain  grillé, les cerises, les entremets,... le bouzy, le serrano à 7 heures du matin en sortant de Salamanque"... MAIS PAS LES FRAISES". La postérité jugera de la portée historique de cette aversion culinaire !

Dans la rubrique La littérature à l'heure de l'apéro, bien utiles la liste des Auteurs accros à l'alcool, à l'absinthe et au vin (Musset, Verlaine, Rimbaud, Baudelaire, Alphonse Allais, Alfred Jarry, Antoine Blondin, Francis Carco, Jacques Prévert, Marguerite Duras, André Malraux) et tout aussi indispensable le rappel par Pierre Louÿs de l'attrait des touristes du début du siècle dernier en Méditerranée pour les vins grecs liquoreux: "On nous offrit une omelette, quelques couples d'oeufs qu'Hyacinthe nous avait procurés en 1909, des entrecôtes pourries et des sandwichs arrosés de malvoisie parfumé".

D'ORMESSONSimenon (photo Paris Match 1955)Jean D'Ormesson (D.R.), Georges Simenon (Photo Paris-Match)

Inspirés sans doute par la tradition charcutière française, l'écrivain Alexandre Vialatte n'hésite pas à comparer les chiens jaunes (selon lui, l'une des deux espèces de chiens, l'autre étant les noirs !) à des "jésus de Morteau montés sur des pieds Louis XV, avec la tête de Monsieur Churchill", tandis que l'auteur Gérard Genette atteste que si "la girolle n'est pas un poisson, vous le confondez avec la girelle. Le chevreau n'est pas le fils du chevreuil. Le porcelet n'est pas le mari de la porcelaine...,  l'alouette, qui jadis vous tombait toute rôtie dans la bouche, n'est plus guère connue que par la recette de son pâté, mi-alouette, mi-cheval, soit une alouette, un cheval, etc".

A ne pas manquer dans cette savoureuse litanie gastronomique le délicieux pastiche de Jean d'Ormesson, par Pascal Fioretto: "Ah, fermer, un court instant les yeux, et retrouver en bouche le goût unique de cette saucisse mangée en compagnie de Sartre dans un bistrot de Belleville où nous mitraillâmes le sol de lentilles tant nous pouffâmes".

On terminera cette goûteuse lecture par l'épitaphe de Charles Monselet paraphrasant les vers de Musset: "Versez sur ma mémoire chérie, Quelques larmes de Chambertin, Et sur ma tombe solitaire, Plantez des soles... au gratin".

Magasin pittoresque de la littérature française, Jean-Loup Chiflet, Plon