Du Bruit Côté Cuisine

Buzz, News et Infos de la gourmandise, de la gastronomie et des plaisirs de la table. Spécial Gourmets Ile de France-Ouest (Yvelines, Essonne, Normandie) Page Facebook Du Bruit Côté Cuisine

18 oct. 16

Brasserie de L'Isle Saint Louis, le charme du Paris à l'ancienne

IMAG0150

La vue est imprenable, le décor immuable, les traditions inaltérables. Côté panorama, la Seine, le Pont Saint-Louis, la cathédrale de Notre-Dame, la rive Gauche et le Panthéon.

Côté Décor, un comptoir à l'ancienne qui fleure bon les Années 1930, une cigogne haut perchée, une collection antédiluvienne de bocks de bière (certains habitués ont leur propre chope...) et plusieurs couches de nicotine collées au plafond. Côté traditions, des serveurs Vieille France avec noeud-pap noir et gouaille bon chic-bon genre, une cuisine tradi/bourgeoise garantie "produits frais et de saison/fait-maison", une ambiance bon enfant et décontracté-chic qui oscille entre table d'hôtes, restaurant de province et taverne pour amateurs de rugby.

IMAG0143IMAG0132 (2)IMAG0128

A la pointe de l'Ile Saint Louis, la Brasserie de l'Isle Saint Louis témoigne d'une histoire familiale qui date de 60 ans, quand les grands-parents des actuels propriétaires, les frères Jérôme et Paul Kappe, ont pris les rênes d'une simple taverne, élevée aujourd'hui au rang de véritable institution parisienne.

Un établissement familial -c'est l'une des dernières grandes brasseries parisiennes encore indépendante-,  qui a su recevoir des décennies de personnalités politiques, artistes, gloires littéraires et people en tous genres....  Tout en conservant une simplicité de bon aloi appréciée par sa clientèle d’habitués, des seniors du quartier et leurs descendants très attachés à ce que la "vieille dame" reste égale à elle-même, génération après génération.

025+-+TL001098(Photo Peter Turnley)

L'adresse est si typiquement parisienne qu'un photographe américain Peter Turnley en a fait l'un de ses modèles favoris. Année après année depuis 1975, ce reporter a shooté la Brasserie, ses habitués, les touristes de passage et a immortalisé le tout dans son ouvrage French Kiss - A love letter to Paris.

P1020346IMAG0134

A la carte: gendarme fumé, cervelas, escargots, jambon de Bourgogne persillé, sole meunière, steack tartare, cassoulet, choucroute (le chou est cuit maison !), munster, tarte Tatin, mille-feuilles.

Comme dans toute brasserie qui se respecte, le vin est servi à la ficelle (la Maison ne facture que ce qui a été bu), la bière est à la pression, le foie de veau à l'anglaise, le jambon persillé de Bourgogne, les tripes au Riesling, la rosette de Lyon, les glaces de la maison voisine Berthillon...

IMAG0148P1020348 (2)

Courte mais efficace carte des vins: 8 propositions, dont le Petit Chablis de la Chablisienne et des vins d'Alsace de chez Léon Beyer à Eguisheimn, l'un des domaines viticoles les plus anciens d'Alsace. Compter entre 7 et 13 euros pour les entrées, de 20 à 35 euros les plats.

Une belle adresse, où on sait ce que bien recevoir et bien manger veulent dire, témoignage vivant d'un Paris qui a su faire de son passé populaire un des atouts de son patrimoine culinaire.

 

La Brasserie de L'Ile Saint Louis, 55 quai de Bourbon, 75004 Paris

Posté par Catherine Thenes à 17:24 - Paris est une fête - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire