Du Bruit Côté Cuisine

Buzz, News et Infos de la gourmandise, de la gastronomie et des plaisirs de la table. Spécial Gourmets Ile de France-Ouest (Yvelines, Essonne, Normandie) Page Facebook Du Bruit Côté Cuisine

05 juin 15

Alexandre Dumas: All my books for twelve melons !

melon-tranche(Photos Interfel, Photo champ Biofil)

En 1864, Alexandre Dumas, grand amateur de melon, passa un étrange marché avec la Mairie de Cavaillon. Il échangea une édition imprimée de la totalité de ses œuvres (près de 400 volumes)... contre une rente viagère de 12 melons par an. Et effectivement, ceux-ci lui seront envoyés tous les ans jusqu’à sa mort en 1870. A l'époque, si l'on en croit cet amoureux de bonne chère et fin connaisseur des moeurs de la table, il n'y avait pas d'autre manière de manger ce légume (dont on pense à tort que c'est un fruit...) que "de le servir entre le potage et le boeuf ou entre le fromage et le dessert"...

b73-melonr419-1-gaufre_melon_creme_citron

De nos jours, le melon -symbolique du retour des beaux jours- se déguste toute l'année (avec une pleine saison entre mai et septembre), à tout moment de la journée et du repas. Bien que plusieurs types de melon soient présents sur nos étals (le brodé américain, le brodé italien, le canari, le galia, le piel del sapo…), c’est le melon dit charentais qui est le plus consommé. La France en est d'ailleurs le premier producteur.

Cette appellation, qui n’a désormais plus rien à voir avec sa région de production (on cultive le melon charentais partout en France, en Espagne et même au Maroc), se divise en “charentais jaune” et “charentais vert”. Le jaune, qui est la variété la plus cultivée (environ 85 % de la production) et la plus consommée en France, se reconnait à sa peau vert clair à jaune selon la maturité et à sa chair orange, très parfumée et sucrée; le vert, qui se conserve plus longtemps, est souvent moins parfumé.

r448-1-gaspacho_melon_chantilly_menther555-1-magret-de-canard-aux-epices-et-au-melon-de-nos-regions-caramelise

Côté signes de qualité, il existe un label Rouge pour le melon, tandis queles melons du  Haut-Poitou, du Quercy et de la Guadeloupe bénéficient d’une Indication Géographique Protégée (IGP). 

Côté Recettes, le melon accompagne le repas dans son entier, de l'apéritif jusqu'au au dessert. Interfel, qui rassemble et représente les métiers de l'ensemble de la filière fruits et légumes frais, de la production jusqu'à la distribution, le recommande en cocktail, en soupe glacée (mixer sa chair avec un jus de citron, ajouter le zeste râpé de ces agrumes à la préparation pour la relever), en sorbet (à réaliser à partir d’une purée et d’un sirop de sucre parfumé), en salade de fruits (mêlé à des bananes, fraises, pêches, abricots) agrémentée d’herbes fraîches (menthe, basilic, verveine, citronnelle), macéré dans un vin doux (muscat, porto), relevé d'épices (poivre, gingembre frais, vanille, cardamome…), en tranches poêlées ou grillées pour accompagner un poisson ou une viande en accord sucré-salé, en entrée ou en apéritif (en petites brochettes décoratives composées de  tomates-cerises, de dés de fromage, de jambon), avec du jambon sec (Bayonne, Parme, Serrano) ou du boeuf séché comme de la viande comme la viande des Grisons, ou dans des salades salées, accompagné de légumes frais (concombre, laitue, carottes râpées, etc).

 

Interfel, Les fruits et légumes frais

 

Posté par Catherine Thenes à 14:53 - Des goûts et des saveurs - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire